Articles

Propreté et productivité font bon ménage au bureau

La productivité peut-elle découler d’un simple coup de balai ? La réponse serait « oui » ! Car les employés sont de plus en plus préoccupés par l’hygiène de leur poste de travail, trop souvent délaissée par leur entreprise, selon eux.

Selon une étude du Center for Economics and business Research, les claviers d’ordinateurs contiendraient 400 fois plus de bactéries que la cuvette des WC. Idem pour la souris, celle des hommes étant 40% plus sale que celle des femmes. Résultat : des arrêts maladie à répétition et donc un impact sur la productivité ! 

C’est d’autant plus vrai aujourd’hui que nombre d’entreprises ont mis en place des postes de travail partagés. D’où une préoccupation de plus en plus grande des employés à la propreté de leur bureau et de l’environnement de travail en général.

La solution ? Motiver chacun à garder les locaux et bureaux propres mais aussi, pour l’employeur, choisir des matériaux non plus seulement pour leur esthétique mais pour leur facilité de nettoyage. Les agents de nettoyage seront plus efficaces, les bureaux plus propres, les salariés plus motivés à adopter des comportements sains. Et pour tout cela Nnof Care peut vous aider…

La reconnaissance dope la productivité

Une étude menée par l’Université de Maastricht et l’Erasmus Universiteit à Rotterdam montre un lien entre reconnaissance des travailleurs et productivité.

Selon les chercheurs néerlandais, la productivité peut grimper de 5 à 7 % lorsque les travailleurs sont suffisamment reconnus pour leurs performances au travail. De plus, compliments et marques de reconnaissance ont un effet positif sur l’ensemble des travailleurs, pas seulement sur les personnes complimentées. Marques d’estime et encouragements se révèlent en effet motivants et témoignent de l’engagement des managers, davantage à l’écoute et respectueux de leurs équipes. Attention : il ne s’agit pas de prodiguer une reconnaissance excessive et systématique. Plutôt d’adopter une attitude naturelle et spontanée.

Slow working : levez le pied, vous serez efficace !

L’éloge de la lenteur comme garant d’une meilleure productivité au sein de l’entreprise ? C’est la philosophie du slow working.

Ceux qui pensent que le slow working n’est qu’une incitation à travailler moins se trompent. Le slow working incite à travailler mieux, à retrouver du sens, du plaisir et de l’harmonie au travail.

Pour adopter le slow working, il s’agit d’abord de se poser les bonnes questions. Quel est le sens de mon travail ? Comment puis-je l’optimiser en fonction de mes capacités et de mes désirs ? Comment est-il apprécié ?

Le slow working accorde énormément d’importance aux notions de communication, de partage, de collaboration, avec cette volonté d’innover et d’œuvrer pour un objectif commun. Travailler en équipe prend ici tout son sens. Quelques trucs et astuces ?

> Faire des listes : priorités du jour, de la semaine, du mois… Et cocher ce qui a été accompli. Le but est de simplifier et de clarifier son travail.
> Faire des pauses : pour soi ou pour passer du temps avec les collègues
> Faire confiance : à soi et aux autres, pour plus de motivation et de curiosité

Découvrez ici 5 façons de travailler plus lentement pour doper votre productivité.