Articles

Design biophilique : un bureau 100% nature, ou presque

La biophilie fait la part belle au végétal mais aussi à l’eau, l’air ou la lumière sur notre lieu de travail.

Le design biophilique a pour but de créer des bâtiments inspirés de la nature et visant à nous connecter avec elle dans nos espaces de travail. Plusieurs études ont en effet prouvé l’accroissement de la productivité de 15 % dans les bureaux où l’ont trouve des plantes vertes !

Pour mettre le design biophilique, il est essentiel de tenir compte de :

  1. La lumière : avec l’installation de puits de lumière naturelle dans chaque espace, l’ouverture de larges baies avec vue, si possible sur la nature ;
  2.  L’air : en recherchant une qualité de l’air optimale, grâce à un système de ventilation adéquat. La présence de plantes vertes spécifiques peut également améliorer la qualité de l’air.
  3. L’eau : des points d’eau empêchent un air trop sec et renforcent la sensation de bien-être.

Outre l’intégration de ces éléments, la décoration des espaces va dans le même sens : salles de réunion agrémentées d’un jardin, trompe-l’œil à l’image de paysages, allées de gravier aux airs de jardin japonais, utilisation de couleurs naturelles comme le vert, le bleu, le brun…

Le centre de recherche Human Spaces a publié une étude sur l’incidence du design biophillique sur l’environnement de travail. Elle établit clairement le lien entre le bien-être, la productivité, la vitesse d’apprentissage et leur corrélation avec l’intégration d’éléments naturels.

Design biophilique : un bureau 100% nature, ou presque

Design biophilique : un bureau 100% nature, ou presque

La biophilie fait la part belle au végétal mais aussi à l’eau, l’air ou la lumière sur notre lieu de travail.

Le design biophilique a pour but de créer des bâtiments inspirés de la nature et visant à nous connecter avec elle dans nos espaces de travail. Plusieurs études ont en effet prouvé l’accroissement de la productivité de 15 % dans les bureaux où l’ont trouve des plantes vertes !

Pour mettre le design biophilique, il est essentiel de tenir compte de :

  1. La lumière : avec l’installation de puits de lumière naturelle dans chaque espace, l’ouverture de larges baies avec vue, si possible sur la nature ;
  2.  L’air : en recherchant une qualité de l’air optimale, grâce à un système de ventilation adéquat. La présence de plantes vertes spécifiques peut également améliorer la qualité de l’air.
  3. L’eau : des points d’eau empêchent un air trop sec et renforcent la sensation de bien-être.

Outre l’intégration de ces éléments, la décoration des espaces va dans le même sens : salles de réunion agrémentées d’un jardin, trompe-l’œil à l’image de paysages, allées de gravier aux airs de jardin japonais, utilisation de couleurs naturelles comme le vert, le bleu, le brun…

Le centre de recherche Human Spaces a publié une étude sur l’incidence du design biophillique sur l’environnement de travail. Elle établit clairement le lien entre le bien-être, la productivité, la vitesse d’apprentissage et leur corrélation avec l’intégration d’éléments naturels.

Des ordures ? Non, des meubles !

Une start-up britannique transforme les ordures en meubles et objets design. Nous on dit wouah !

Pentatonic a relevé un défi de taille : recycler des déchets du quotidien en mobilier et ustensiles looké. Ainsi, des écrans de smartphones deviennent des verres, le PET des bouteilles en plastique se mue en pieds de chaises et de tables, des DVD sont utilisés pour des bureaux… En collaborant avec des entreprises européennes de gestion des déchets, la start-up identifie les matériaux pouvant intervenir dans la construction de mobilier. Une collection de mobilier à base de mégots de cigarettes est annoncée début 2018.