Articles

Dans le cadre d’une expérience à grande échelle, 2.500 Islandais ont réduit leur temps de travail. Ce qui a accru leur bien-être et diminué l’impact écologique.

Entre 2015 et 2019, plus d’un pour cent de la population active a travaillé 36 heures par semaine et non plus 40. En menant cette étude, l’Association for Sustainability and Democracy voulait mesurer l’impact d’un nombre réduit d’heures de travail sur le bien-être et la productivité des travailleurs. Les résultats de cette expérience ont fait l’objet d’un rapport qui a été publié en juin dernier.

Les personnes étudiées ont ressenti moins de stress et ont fait moins de burnout. Et cela sans que leur productivité en souffre. Cerise sur le gâteau : la diminution des activités a également entraîné une réduction de la fréquence de leurs trajets et de leur consommation d’énergie, et donc de leur empreinte écologique. « Un succès sur toute la ligne », selon les chercheurs.

Respirer, méditer… C’est bon pour la santé au boulot. Et si vous essayiez ?

Les dirigeants d’entreprise sont de plus en plus nombreux à pratiquer la méditation de la pleine conscience (mindfulness) et à la promouvoir auprès de leurs employés. Et c’est tout bénéfice pour la santé et le moral des équipes.

La pleine conscience, késako ? Une faculté de se concentrer sur le moment présent en se libérant des mécanismes automatiques, sources de stress et de mal-être. Ses bienfaits permettent de relativiser et de vivre chaque moment avec intensité et réflexion. Les avantages dans la vie professionnelle ? Une meilleure gestion des émotions et du stress, un calme face aux situations difficiles, une dynamique de créativité, un renforcement de la cohésion de groupe…

Ateliers, cours, conférences sont organisés partout en Belgique pour acquérir les bases de la méditation de pleine conscience. On la pratique seul ou en groupe. Une pratique régulière est recommandée, environ 10 à 15 minutes par jour. Durant, la phase d’apprentissage, 30 minutes sont conseillées de façon à observer les variations de son expérience dans le temps, à stabiliser son esprit et à développer patience, persévérance et tolérance par rapport à son expérience vécue.