Vous souffrez de maux de tête ou d’énervement après une longue journée de travail ? Ce n’est pas surprenant, quand on sait que la qualité de l’air présent à l’intérieur des bureaux est loin d’être optimale.

Actuellement, l’entreprise gantoise TakeAir teste un dispositif permettant d’injecter dans l’air des organismes que l’on retrouve habituellement dans la nature.La majorité des immeubles de bureau sont particulièrement bien isolés. C’est une bonne nouvelle pour la facture énergétique, mais l’air ambiant s’en trouve appauvris. Pour pallier ce problème, TakeAir élabore une solution reposant sur une architecture microbienne. Ce dispositif consiste à stocker des bactéries dans un réservoir avant de les injecter dans le système d’aération du bâtiment.

Cette nouveauté permettra par exemple de diffuser une agréable odeur boisée dans tout votre bâtiment. Vous aurez l’impression de travailler au milieu des bois, le pollen, les abeilles et les moustiques en moins.

L’objectif de ce système ? Garantir un air plus frais et réduire les problèmes de santé.