Bruxelles se dote d’un nouveau plan pour les déchets

La tendance au zéro déchet gagne du terrain. La Région de Bruxelles-Capitale mise fortement sur l'économie circulaire dans son nouveau plan pour les déchets, qui poursuit deux objectifs : réduire la montagne de déchets et éviter d'épuiser les ressources du sol.

Le plan de gestion des ressources et des déchets, approuvé par le Parlement bruxellois en novembre 2018, est déjà le cinquième de la série.

- Le premier a introduit les collectes sélectives pendant la période 1992-1997.
- Le deuxième a accordé entre 1998 et 2002 la priorité à la prévention des déchets.
- Le troisième, déployé de 2003 à 2009, a mis l'accent sur la réutilisation.
- Le quatrième a mené la lutte contre les déchets à cinq niveaux entre 2010 et 2017 : prévention, préparation au réemploi, recyclage, valorisation et, en dernier recours, élimination.

Le nouveau plan, qui compte 60 points d'action, met l'accent sur l'économie circulaire, qui trouve de nouvelles affectations aux déchets à retraiter. Dans la mesure du possible, il est tenu compte de la réutilisation ultérieure des produits dès leur conception. La mise en œuvre de l'économie circulaire au niveau local est un autre point fort du plan.

L'accompagnement des entreprises vers le zéro déchet et la réutilisation des matières premières passe notamment par la diversification et la multiplication des systèmes de collecte des déchets, une attention particulière étant attachée au secteur du bâtiment, où la marge de progression reste très importante.

D'après Ressources, la fédération des entreprises de l'économie sociale à Bruxelles et en Wallonie, une meilleure organisation permettrait de réutiliser entre 6 000 et 13 000 tonnes de déchets en plus qu'à l'heure actuelle.